Ambassade de la Côte d'Ivoire
Washington, DC - Etats-Unis
Washington, DC
Abidjan
  
Conseils aux voyageurs
Le Ministère des Affaires Etrangères
http://www.diplomatie.gouv.ci/voyageur.php
Les Ambassades et les Consulats de Côte d’Ivoire sont des prolongements de l’Administration publique ivoirienne à l’étranger. Ce sont des Institutions qui représentent la Côte d’Ivoire et ses plus hautes autorités dans les Etats amis.
Au delà de leurs fonctions classiques qui traitent des questions plutôt politiques et diplomatiques, la vocation de ces Institutions est de conseiller les Ivoiriens qui se rendent à l’étranger, de leur délivrer les documents administratifs ivoiriens dont ils ont besoin et aussi de leur porter assistance, en cas de besoin.
Séjourner à l’étranger demande donc un minimum de préparation et de précautions à prendre.
LE VISA
Le visa est le plus souvent nécessaire pour franchir les frontières de la plupart des pays du monde. Cela exige que le passeport, document de voyage par excellence, ait une validité supérieure à la date d’expiration du visa demandé, sinon tout au moins, valide pour encore 6 mois à la date de la demande du visa.
Selon les pays, il est important de s’adresser préalablement au Consulat concerné pour connaître exactement les documents à fournir : formulaire, photographie, extrait de casier judiciaire, relevé bancaire, billet de transport aller et retour, etc.
Il faut donc s’y prendre tôt pour disposer des délais nécessaires à la production des documents demandés.
Dans les pays de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest, les ressortissants des Etats membres peuvent se déplacer, en principe, uniquement munis de la Carte d’Identité Nationale.
Mais, pour des raisons d’ordre pratique, il est recommandé de se déplacer au sein de la Communauté avec un passeport valide, étant entendu qu’aucun visa n’est nécessaire.
Dans les autres pays, en Afrique ou ailleurs dans le monde, vous devez présenter un passeport en cours de validité comportant, si nécessaire, un visa d’entrée.
Dans la plupart des pays, et particulièrement ceux de l’ancien Bloc soviétique ainsi que les pays asiatiques en général, le défaut de titre de séjour est un crime grave.
Tout individu pris par la Police en séjour illégal est passible d’emprisonnement et d’amende. Il est par la suite rapatrié manu militari aux frais de sa famille.